Eglise Saint-Genieys

Eglise Saint-Genieys

Dimanche 18 juin : Deuxième Dimanche après la Pentecôte

Deuxième dimanche après la Pentecôte

2ème classe, vert

 

 

Asperges me I, p.45


KYRIALE:

 

KYRIALE VIII, p.56-57

CREDO I, p.73

 

CHANTS :

 

Offertoire :

 

Sortie :

 

 

 

ÉPITRE

 

 

Première lettre de saint Jean 3,13-18.
Très chers frères : ne vous étonnez pas si le monde vous hait.
Nous, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons nos frères. Celui. qui n'aime pas demeure dans la mort.
Quiconque hait son frère est un meurtrier, et vous savez qu'aucun meurtrier n'a la vie éternelle demeurant en lui.
A ceci nous avons connu l'amour, c'est que Lui a donné sa vie pour nous. Nous aussi, nous devons donner notre vie pour nos frères.
Si quelqu'un possède les biens de ce monde et que, voyant son frère dans la nécessité, il leur ferme ses entrailles, comment l'amour de Dieu demeure-t-il en lui ?
Mes petits enfants, n'aimons pas de parole et de langue, mais en action et en vérité.

 

 

 

 

ÉVANGILE

 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 14,16-24.
En ce temps-là , Jésus proposa cette parabole aux pharisiens : Un homme donnait un grand souper et il y avait beaucoup d'invités.
Et à l'heure du dîner, il envoya son serviteur dire aux invités : « Venez, car tout est déjà prêt. »
Et tous, unanimement, se mirent à s'excuser. Le premier lui dit : « J'ai acheté un champ, et il faut nécessairement que j'aille le voir; je te prie, tiens-moi pour excusé. »
Et un autre dit : « J'ai acheté cinq paires de bœufs, et je vais les essayer; je te prie, tiens-moi pour excusé. »
Et un autre dit : « J'ai pris femme, et c'est pourquoi je ne puis venir. »
Le serviteur s'en revint et rapporta cela à son maître. Alors le maître de maison, irrité, dit à son serviteur : « Va-t'en vite sur les places et par les rues de la ville, et amène ici les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux. »
Et le serviteur (revint) dire : « Maître, ce que vous avez commandé a été fait, et il y a encore de la place. »
Et le maître dit au serviteur : « Va-t'en par le chemins et aux clôtures, et contrains (les gens) à entrer, afin que ma maison soit remplie.
Car, je vous le dis, aucun de ces hommes qui avaient été invités ne goûtera à mon dîner. »

 

 

 



17/06/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres