Eglise Saint-Genieys

Eglise Saint-Genieys

28 janvier 2018 : Dimanche de la Septuagesime

Dimanche de la Septuagesime

Violet, 2ème classe

 

 

KYRIALE : VIII

CREDO I

 

Entrée :     Tu es mon berger

Offertoire:   Anima Christi

Communion : Nous chanterons pour Toi, Seigneur. p 244

Dernier évangile :  Alma Redemptoris Mater. p 197

Sortie:  Je mets ma confiance - III - p 221

 

Epitre

 

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 9,24-27.10,1-5.
Frères, ne savez-vous pas que les coureurs du stade prennent tous part à la course, mais qu'un seul remporte le prix ? Courez donc de manière à le remporter.
Quiconque veut lutter, s'abstient de tout : eux pour une couronne périssable; nous, pour une impérissable.
Pour moi, je cours de même, non comme à l'aventure; je frappe, non pas comme battant l'air.
Mais je traite durement mon corps et je le tiens en servitude, de peur qu'après avoir prêché aux autres, je ne sois moi-même réprouvé.
Car je ne veux pas vous laisser ignorer, frères, que nos pères ont tous été sous la nuée, qu'ils ont tous traversé la mer, et qu'ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer; qu'ils ont tous mangé le même aliment spirituel, et qu'ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les accompagnait, et ce rocher était le Christ.
Cependant ce n'est pas dans la plupart d'entre eux que Dieu trouva son plaisir, puisque leurs corps jonchèrent le désert.

 

 

Evangile

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 20,1-16.
En ce temps-là , Jésus dit à ses disciples cette parabole : « Le royaume des Cieux est comparable au maître d'un domaine qui sortit au point du jour afin d'embaucher des ouvriers pour sa vigne.
Etant convenu avec les ouvriers d'un denier par jour, il les envoya à sa vigne.
Il sortit vers la troisième heure, en vit d'autres qui se tenaient sur la place sans rien faire,
et leur dit : « Allez, vous aussi, à ma vigne, et je vous donnerai ce qui sera juste. »
Et ils y allèrent. Il sortit encore vers la sixième et la neuvième heure, et fit la même chose.
Etant sorti vers la onzième (heure), il en trouva d'autres qui stationnaient, et il leur dit : « Pourquoi stationnez-vous ici toute la journée sans rien faire ? »
Ils lui disent : « C'est que personne ne nous a embauchés. » Il leur dit : « Allez, vous aussi, à la vigne. »
Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant : « Appelle les ouvriers et paie-leur le salaire, en commençant par les derniers jusqu'aux premiers. »
Ceux de la onzième heure vinrent et reçurent chacun un denier.
Quand vinrent les premiers, ils pensèrent qu'ils recevraient davantage; mais ils reçurent, eux aussi, chacun un denier.
En le recevant, ils murmuraient contre le maître de maison, disant : Ces derniers n'ont travaillé qu'une heure, et tu les as traités comme nous, qui avons porté le poids du jour et la chaleur.
Mais lui, s'adressant à l'un d'eux, répondit : « Ami, je ne te fais point d'injustice : n'es-tu pas convenu avec moi d'un denier ?
Prends ce qui te revient, et va-t'en. Je veux donner à ce dernier autant qu'à toi.
Ne m'est-il pas permis de faire en mes affaires ce que je veux ? Ou ton œil sera-t-il mauvais parce que, moi, je suis bon ?
Ainsi les derniers seront premiers, et les premiers derniers. »

 

 



28/01/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres